Springbank Scotch Whisky

Campbeltown, où est située Springbank, tient une place importante dans l’histoire du whisky écossais. Elle a été l’un des principaux centres de la distillation illégale au 17e siècle. Lorsque la production de spiritueux est devenue légale, la ville a continué d’être un acteur majeur du nouveau business. A tel point que 34 distilleries fonctionnaient dans ce coin reculé d’Écosse au plus fort de l’activité. Lorsque le commerce du whisky décolla à la fin du 19e siècle, Campbeltown – avec une population de moins de 2 000 habitants – était réputée pour être la ville la plus riche du Royaume-Uni, rapportée à son nombre d’habitants.

La bulle spéculative de Campbeltown éclata lorsque pour répondre à la demande trop importante de whisky, la plupart des distilleries du coin diminua la qualité de la production. Les distilleries fermèrent alors les unes après les autres et il n’en reste plus que trois en activité aujourd’hui. Springbank est l’une d’entre elles et elle ne chôme pas pour produire trois whiskies de malt différents sous les noms de Springbank, Longrow et Hazelburn.

Springbank a été fondée à l’origine par la famille Reid en 1828. C’était la quatorzième distillerie à se créer dans la ville. En 1837, la propriété de la société échut à la famille Mitchell qui était amie avec les Reid. C’est aujourd’hui la cinquième génération qui est aux commandes.

10 articles

par page

10 articles

par page