À Propos de The Whisky Shop

Révéler les mystères du whisky

Entreprise 100% familiale et 100% écossaise, The Whisky Shop est né en 1992 lors de l’ouverture de notre toute première boutique à Edimbourg. Aujourd’hui, nous sommes leader sur le marché britannique, avec une vingtaine de boutiques à travers le Royaume-Uni et un site e-commerce très actif. Notre motto : révéler les mystères du whisky !

C’est ce que nous proposons au quotidien dans notre boutique à Paris, où nous sommes implantés depuis 2016 : avec une sélection de plus de 350 références de whiskies écossais et autres spiritueux mais également grâce à nos différents événements (masterclass, dégustations privées, soirées et seminaires pour les entreprises…) organisés tout au long de l’année qui permettent à nos clients de s’immerger dans le vaste monde du whisky.

Fiers de nos racines écossaises, nous sommes ravis de pouvoir occuper ce rôle d’ambassadeurs du whisky en France. Que ce soit pour un Scotch d’une grande marque, un whisky japonais, une édition limitée ou simplement une idée de cadeau, venez nous rencontrer pour profiter d’une expérience unique, différente et fascinante du whisky.

Slàinte mhath!

Petite encyclopédie du whisky

Qu’est-ce qu’un whisky ?
Un whisky est une eau-de-vie élaborée à base de trois ingrédients : eau, céréales et levures. Les céréales utilisées varient selon le type de whisky produit : orge maltée pour le single malt Scotch whisky ; maïs, seigle et blé, parmi d’autres, pour les whiskeys américains, dont le Bourbon ; orge maltée ou non maltée, blé ou encore maïs pour les whiskeys irlandais… Chaque céréale apporte des caractéristiques et des arômes qui lui sont propres.
Obtenu par simple, double ou triple distillation en alambics à repasse ou à colonne, le whisky est ensuite vieilli en fûts de chêne pendant plusieurs années. Il existe de nombreux styles de whiskies différents à travers le monde.

Qui est à l’origine du whisky ?
Les Ecossais, bien sûr ! 😉 A vrai dire, il existe depuis des siècles un véritable débat sur l’origine du whisky… Ecosse ou Irlande ? Ce qui est sûr, c’est que le mot « whisky » vient du gaélique : uisge beatha en gaélique écossais ou uisce beatha en irlandais se traduit par « eau de la vie ».

« Whiskey » ou « whisky » ?
Cela varie selon les pays : en Irlande et aux Etats-Unis, on parle de « whiskey », alors qu’Ecossais, Japonais, Canadiens, Français et tous les autres pays producteurs vont parler de « whisky ».

Quelle est la différence entre un « single malt » et un « blend » ?
Expression de la tradition et du savoir-faire écossais, le « single malt » doit être élaboré dans une seule distillerie (single) exclusivement à partir d’orge maltée (malt) et obligatoirement distillé dans des alambics à repasse. A l’inverse, un « blend » est un assemblage d’un ou plusieurs single malts et de whiskies de grain, qui sont, eux, composés principalement de blé ou de maïs. Les whiskies de grain sont obtenues par distillation en alambic à colonne.

Qu’est-ce qu’un whisky tourbé ?
Avez-vous déjà goûté un whisky tourbé ? Si oui, vous avez sans doute été marqué par des arômes fumés et végétaux de feu de cheminée, de réglisse, de cendre, de camphre, voire d’eucalyptus… La tourbe est une matière naturelle issue de la décomposition de terre et de végétaux, formée dans des tourbières, étendues d’eau pauvres en oxygène. On en trouve partout en Europe et notamment en Ecosse. C’est un combustible naturel traditionnellement utilisé pour le séchage de l’orge. Lors de cette étape précoce de la production d’un whisky, la fumée générée par la tourbe transmet ses arômes aux graines d’orge, qui les garderont jusqu’après la distillation. C’est pourquoi vous aurez parfois l’impression d’être tombé dans une tourbière lorsque vous plongerez votre nez dans un verre de whisky. Les whiskies tourbés les plus réputés proviennent de la petite île écossaise Islay, qui abrite à elle seule une dizaine de distilleries, dont Ardbeg, Lagavulin, Laphroaig, Bruichladdich ou encore Bowmore.

Quelle est l’influence du fût ?
Tous les whiskies – qu’ils soient écossais, irlandais, américains, japonais ou autres – sont vieillis en fûts de chêne pendant un minimum de 3 ans. Le fût joue un rôle essentiel dans l’élaboration de chaque whisky. Il lui confère arômes et couleur. Plus le fût est petit, plus l’interaction avec le distillat sera forte et rapide. Parmi les fûts les plus souvent utilisés, on retrouve :

• Bourbon Barrel : fût de chêne neuf de 180 litres utilisé pour le vieillissement de whiskies américains et souvent réutilisé par la suite en Ecosse ou ailleurs
• Hogshead fût d’une contenance de 250 litres, constitué de douelles d’ex-fûts de bourbon et de quelques autres douelles neuves ou usagées
• Sherry Butt : fût de 500 litres environ, provenant des bodegas espagnoles et ayant contenu auparavant du sherry
• Port Pipe : fût de 550 litres, ayant contenu auparavant du porto
• Barrique : fût de 225 litres, ayant contenu auparavant du vin ou un autre alcool

Chaque fût est unique et aura une influence différente sur le whisky.