Couvreur Michel

Le Belge Michel Couvreur s’installe en 1956 à Bouze Lès Beaune en plein cœur de la Bourgogne viticole. Dès 1976, après avoir été courtier en vin, il fait le choix de devenir embouteilleur indépendant de whisky. Petite précision : contrairement à ses confrères, il fait distiller à façon, selon son propre cahier des charges, les eaux-de-vie dans plusieurs distilleries écossaises. Pour les barriques, ce sera l’Espagne ou la France viticole. Livrés en vrac, les distillats sont ensuite vieillis dans ces différents fûts, qu’ils soient de vin ou de xérès, dans des caves voutées quelques mètres sous terre. A ce titre, il est assurément un pionnier.

La gamme régulière comprend des single malts (dont l’âge est inférieur à trois ans), des whiskies de malt et de grain. Ses très vieux whiskies sont des petites bombes aromatiques. Ses bouteilles sont aussi reconnaissables entre toutes pour leur forme carreé et l’étiquette façon parchemin collée à cheval sur un angle.

Depuis sa disparition en 2013, la succession est assurée par son gendre et son maître de chai, sous l’œil attentif de sa femme et de sa fille. Car l’aventure des whiskies de Michel Couvreur est hors norme mais toujours familiale.

9 articles

par page

9 articles

par page