Highland Park Scotch Whisky

Située sur l’île de Oarkney, dans les Orcades, tout au nord de l’Écosse, Highland Park est l’une des distilleries les plus inaccessibles au monde. Elle affirme être aussi l’une des plus anciennes en activité, ce qui prête à débat. Elle revendique une création en 1798 mais la licence officielle date de 1826. Quoiqu’il en soit, Highland Park est restée très traditionnelle, avec très peu de modifications en presque 200 ans d’existence. Et son whisky est toujours aussi bon aujourd’hui.

Comme la plupart des distilleries écossaises, Highland Park a connu de nombreux propriétaires différents dans ses premières années d’existence. C’est une fois dans les mains de la société Stuart & Mackay en 1876 qu’elle commence à connaître un petit succès, en particulier à l’international. En 1895, elle est rachetée par James Grant (qui possède aussi Glenlivet), qui double le nombre de ses alambics de deux à quatre. A partir de ce moment-là, la marque prend son essor. Elle passe aux mains de Highland Distillers en 1937 avant d’être absorbée par le groupe Edrington en 1999.

L’environnement d’Oarkney est évidemment unique pour produire du whisky et il a un impact évident sur le style de Highland Park. Une tourbe très végétale est extraite des champs environnants, tout comme l’eau très pure captée sur place. L’air marin et le climat tempéré par les vents font que le whisky vieillit ici comme nulle part ailleurs. Highland Park a gagné la confiance des amateurs avertis en gagnant à de nombreuses reprises le titre envié de meilleur whisky au monde, dans différents concours : le 21 ans aux World Whisky Awards en 2009 et le 25 ans aux Ultimate Spirit Awards en 2013.

10 articles

par page

10 articles

par page